19-Escalade

Les portes étaient gardées par un groupe de cinq et il ne s’agissait pas de novices. Il y avait une coordination presque parfaite entre eux. Mais Elanne n’allait pas passer par la porte d’entrée. Non, elle agirait en vrai guetteur cette fois-ci. Elle choisit le point le plus éloigné de l’entrée et commença son ascension. Elanne n’était pas une jeune fille sage loin de là. Elle avait passé de nombreux soirs d’été à s’agripper aux parois de son immeuble pour visiter Aya en cachette, pour aller dans des fêtes bien souvent réservées aux étudiants universitaires ou juste pour l’adrénaline que lui apportait cette infraction aux règles.  Ainsi ses talents de grimpeuse étaient l’un des nombreux secrets qu’elle gardait précieusement.  L’excitation qu’elle ressentait quand elle réussissait à s’accrocher aux prises les plus compliquées était difficile à expliquer.

Soudain, elle s’immobilisa. Un élève marchait le long de l’immeuble et s’approchait rapidement de sa position. Elanne se colla contre le mur. Elle se trouvait sur la pointe de ses pieds et les briques anciennes faisaient un bien mince appui.

Elle retint sa respiration quand l’élève fut exactement en dessous d’elle.

S’il levait la tête…

À sa grande frustration, elle le vit sortir un joint de sa poche. Il était pourtant expressément interdit de fumer et de boire dans l’établissement, mais cela ne semblait pas gêner le jeune homme.

Cette position devint rapidement insoutenable. C’était une chose de grimper rapidement et une autre de patienter avec si peu d’appui et bientôt les jambes d’Elanne commencèrent à trembler.

Elle tenta de se rapprocher davantage du mur et de trouver une prise adéquate pour ses mains, mais son pied glissa.

Elanne parvint à reprendre rapidement sa position précédente, mais elle avait malgré tout poussé un petit cri de peur.

Oh non , pensa-t-elle

Le jeune homme s’apprêtait à prendre une nouvelle bouffée, mais ce bruit lui fit tourner la tête à gauche puis à droite, puis finalement il la leva.

« Mr Troublevue , je sais que votre famille se spécialise dans le trafic de stupéfiants, mais notre établissement rejette ces « vices ». Ils embrument les esprits déjà trop confus des adolescents. Éteignez tout de suite cette cigarette et suivez-moi. »

Mr Renindot fit à nouveau signe au jeune d’avancer. Il écoperait certainement d’un long sermon et de séances supplémentaires avec le professeur de tactique.

Mr Renindot et l’élève s’éloignaient de l’immeuble quand tout à coup le professeur leva la tête. Il croisa immédiatement le regard d’Elanne, puis reprit sa marche comme s’il n’avait rien vu.

Elanne ne savait pas si ce sauvetage était prémédité, mais elle l’en remercia silencieusement.

Elle put reprendre son ascension et quelques minutes plus tard réussit à atteindre son objectif : le bureau du directeur.

Une pensée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s