9-Les retrouvailles

« Je ne vous laisserai pas détruire ma famille et l’organisation ! » s’exclama-t-elle

Un rire tonitruant répondit à cette remarque.

« Je crois que tu n’as pas encore compris. », dit-il, l’homme sortit alors son téléphone de sa poche et passa un bref coup de fil.

« Faites-les venir. »

Elanne le regarda avec méfiance, s’attendant à tout moment à voir une arme pointée sur elle.

Mais quelques minutes plus tard elle remarqua deux silhouettes familières s’approcher d’eux.

« Maman ? Papa ? Que faites-vous ici ? »

« Nous sommes vraiment désolés ma chérie… » dit sa mère

« Que se passe-t-il ? »

Mais sa mère n’en dit pas davantage.

« Tout  ceci n’était qu’un test destiné à évaluer tes aptitudes. »

« Un test ? » dit-elle « Pourquoi ? » ajouta-t-elle tout en jetant un regard accusateur à ses parents.

« Pour te permettre d’entrer à l’académie des guetteurs. » dit l’inconnu.

« Mais l’académie est réservée à l’élite, comment puis-je y entrer ? » demanda-t-elle d’un ton plein d’espoir.

« Ton père a été l’un de nos meilleurs étudiants. Ton parcours sera tout aussi extraordinaire, j’en suis sûr. »

« Papa était un étudiant à l’académie ? » demanda-t-elle stupéfaite. Il n’avait jamais compris son désir de devenir gardien.

« J’étais un membre de la branche principale. Mais je détestais tout ce que cela représentait. J’ai quitté l’académie durant ma dernière année juste avant ma nomination au poste de gardien. » avoua Étienne

« Tu allais être un gardien ? » s’exclama Elanne stupéfaite

« Comme je le dis, j’ai quitté l’académie avant d’être choisi. Mais il y avait des conditions à mon départ. L’une de ces conditions te concerne. Ils m’ont fait promettre que le moment venu je laisserais mon enfant participer au test d’entrée. Ce jour est venu… »

« Et tu as brillamment réussi les épreuves. Je suis le directeur adjoint de l’Académie Antoine de l’Ombredeau. J’ai été étonné de la rapidité avec laquelle tu as repéré ma présence.»

« Je peux vraiment entrer à l’Académie ? » demanda-t-elle

Quand elle vit son père hocher la tête à contrecœur, elle sauta enfin de joie. Son rêve de devenir gardien avait désormais une chance de se réaliser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s