6- L’ espion

Une semaine s’était écoulée depuis la visite des gardiens, et Elanne était certaine d’une chose. Elle était suivie.

Tout commença, le lundi matin, la rue Tissoise était déjà pleine de vie alors que le soleil se levait à peine. Les vendeurs recevaient leur cargaison du matin. La boulangerie-pâtisserie « Aux effluves du matin » était déjà animée par George le chef pâtissier. Il avait une voix particulièrement forte, qui servait de réveil aux riverains. Quand on lui en faisait la remarque, il paraissait gêné et marmonnait qu’il avait été trop longtemps dans l’armée. C’est dans cette ambiance particulière qu’Elanne prenait ses premiers pas vers le lycée. Elle aurait pu prendre le métro pour s’y rendre , mais préférait marcher. Cela lui permettait de se réveiller alors qu’elle ne désirait qu’une chose, retrouver ses draps.

Alors qu’elle passait devant la banque de la rue Machelet, quelque chose attira son attention. Les vitres de la banque étaient sans tain et permettaient au piéton pressé de se recoiffer. Lorsqu’elle était plus petite, Elanne s’amusait à faire des grimaces devant celles-ci, généralement jusqu’à ce qu’un vigile sort de la banque pour lui dire qu’elle dérangeait les clients.

Elle y jeta un rapide coup d’œil par simple habitude. Ce jour-là, son attention se porta sur un homme attendant à  l’arrêt de bus. Il n’était pas différent des autres, mais Elanne était certaine que quelque chose clochait. Elle avait appris à se fier à ses instincts. Elle reprit sa marche, et comme elle s’y attendait l’homme lui emboita le pas.

Que lui voulait-il ?

Toute la semaine, elle se posa cette même question et décida après plusieurs jours de réflexion de confronter l’espion.

Si ses parents avaient su ce qu’elle s’apprêtait à faire, ils l’auraient privée de sortie pendant un mois.

Elle attendit jusqu’à vendredi à la sortie des cours.

« On va toujours au cinéma demain soir ? » demanda-t-elle à Aya

« J’aimerais bien, mais c’est l’anniversaire de mon cousin, et ma mère veut que j’aide avec les décorations. On remet ça à samedi prochain ? »

« Oui, passe un bon week-end. » dit-elle avant de se séparer de sa meilleure amie.

Elanne sortit son téléphone de sa poche et l’alluma. Elle vit un appel manqué de sa mère. Étrange, elle savait pourtant qu’Elanne n’allumait jamais son téléphone au lycée.

La jeune fille rappela le numéro, mais tomba sur la messagerie. Elle haussa les épaules. Elle trouverait bien pourquoi sa mère l’avait appelée en rentrant chez elle.

Elle sourit quand elle vit une silhouette familière apparaître dans une vitrine.

C’était le moment qu’elle attendait.

Elle pressa le pas, et entendit l’homme suivre derrière elle. Puis elle commença à courir.

Le centre commercial était comme toujours bondé et Elanne en profita pour se faufiler entre les clients. Une mère pressée l’insulta quand elle faillit se prendre les pieds dans la poussette de sa fille. Elanne s’excusa rapidement avant de reprendre sa course.

L’homme suivait toujours, mais ralentit quand il arriva dans une allée moins remplie que les autres. Des photocopieuses avaient été laissées en libre-service pour les clients près d’un photomaton qui avait certainement eu de plus beaux jours.

L’homme tourna la tête à gauche et à droite avant de porter son attention sur le photomaton. Il ouvrit le rideau violemment et le déchira.

La cabine était vide.

Il marmonna quelque chose d’incompréhensible et s’apprêtait à reprendre ses recherches quand il sentit quelque chose de pointu pressé contre son dos.

« Derrière la photocopieuse… » murmura-t-il

« Pourquoi me suivez-vous ? » demanda Elanne en tentant de garder une voix ferme.

« Pas mal… » dit-il sans répondre à sa question

« Répondez ! » insista-t-elle

« Bien, tu as réussi. Maintenant, passons à la suite. »

Elanne sentit une vive douleur à son cou, puis tomba au sol.

Elle avait fait une erreur, une énorme erreur .

La dernière chose qu’elle vit fut un regard amusé, puis elle perdit connaissance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s