4-Elanne

Le lycée Raimond était un établissement normal. Le mot « normal » pouvait se transformer selon le point de vue en « horrible », « dangereux » ou « ennuyeux ».  Raimond était un lycée public, dans une ville qui ne mettait pas l’éducation parmi ses priorités. Le badge d’Elanne avait vu de meilleurs jours, et elle devait le repasser plusieurs fois sur le scanneur avant que son casier ne s’ouvre. Les casiers du lycée Raimond étaient la seule concession budgétaire que la ville avait bien voulu faire. L’ouverture se faisait à partir d’une carte d’accès, ce qui rendait difficiles les vols , le métal utilisé était renforcé et imperméable face aux diverses farces des étudiants. Les casiers paraissaient donc flambant neufs contrairement aux salles de cours dont les tables étaient couvertes de graffitis datant certainement des années de lycée de leurs enseignants. C’est encore à moitié endormie qu’Elanne s’assit à sa table pour suivre un cours de Mathématiques, le lundi en première heure. Elanne n’était pas matinale , très peu l’étaient parmi les guetteurs. Le groupe s’épanouissait dans l’obscurité et les matins étaient toujours pénibles pour elle. Elle n’avait pas réussi à persuader sa mère de l’autoriser à boire du café. Sa mère était anti-caféine, mais n’hésitait pas à cacher des bonbons au café dans l’un des compartiments secrets de sa voiture.

« Encore dans les vapes ? »

Elle releva sa tête lentement et ouvrit un œil pour observer sa meilleure amie s’asseoir à côté d’elle.

Aya était tout son contraire. Elle était pleine d’énergie dès l’aurore et ne cachait pas son amusement en voyant les traits tirés de son amie.

Quand Elanne vu ce qu’elle tenait dans ses mains ses yeux s’écarquillèrent et elle se jeta sur le gobelet remplit d’une substance divine qu’elle ne buvait que trop rarement.

Mais son amie écarta le gobelet d’elle sans aucune pitié. Elanne lui jeta alors son regard de chien battu, qui semblait terrifier son père encore aujourd’hui.

« S’il te plaît… »

Un sourire se dessina au coin des lèvres d’Aya, mais celle-ci faisait comme si elle ne l’avait pas entendu et porta le café à ses lèvres.

« La dernière fois que je t’ai offert du café , ta mère l’a senti plusieurs heures plus tard et m’a reproché de nourrir ton addiction à la caféine. Je jurerais que ta mère était un chien policier dans une autre vie. »

Aya ne faisait pas partie du monde caché dans lequel les Guetteurs s’épanouissaient. Très vite, ils gagnaient des aptitudes que le commun des mortels n’acquerrait jamais. La capacité à sentir une usine produisant de la drogue à un kilomètre du lieu de production, une vision à « rayon X » pour voler discrètement les poches de leur victime, une ouïe fine pour détecter rapidement les sirènes des policiers et dans le cas de sa mère, un talent inné pour révéler les secrets les mieux gardés.

« Ne deviens pas politicienne, dit Elanne »

Aya fronça les sourcils de confusion.

« Tu ne sais pas mentir, non, oublies ce que je viens de dire. Ton audience sera captivée par ton honnêteté et je m’occuperai de trouver les fonds pour ta campagne. »

« Haha, très drôle, la semaine dernière tu m’as conseillé de payer mes études en cultivant de la marijuana dans ma cave. Tu me fais peur parfois. » dit Aya en continuant à boire son café

« J’ai tout simplement une grande imagination. » Dit-elle en cachant son visage dans ses bras. Parfois, elle faisait preuve de déformation professionnelle.

Sa réflexion fut interrompue par l’arrivée du professeur de math, Mr Armand.

Elanne se redressa rapidement. Elle ne voulait surtout pas se faire remarquer par ce professeur. Il aimait cumuler les retenues le samedi matin. Très peu pour elle , la grasse matinée du début de week-end était sacrée. Elle avait une routine très précise et elle refusait de la changer.

Mais la chance n’était pas avec elle , car les premiers mots qu’elle entendit furent :

« Mademoiselle Bertrame, voulez-vous bien ramasser les copies du devoir d’algèbre… »

Elle n’entendit pas ce qu’il dit après le mot devoir. Elle était certaine d’avoir oublié quelque chose ce matin, et maintenant sa mémoire décidait de se manifester. Oh non, ce devoir comptait pour une bonne partie de sa moyenne. Elle aurait certainement pu copier rapidement quelques réponses durant le ramassage des copies, mais il avait fallu qu’il prononce son nom.

Dans le monde de la légalité, elle portait le nom d’Elanne Bertrame, fille d’une mère épicière et d’un père docker, alors que chez les guetteurs elle se faisait appelait Eclaireur Elanne.

Elle avait la possibilité de mettre son nom sur l’une des autres copies, malheureusement Mr Armand faisait partie des quelques professeurs très scrupuleux de l’établissement. Il repérait très rapidement toutes formes de tricheries et sanctionnait très sévèrement le coupable. Elle frissonna en se souvenant du cas de Max le fêtard.

Max ou plutôt Marcus était au début de l’année un élève modèle de Raimond. Il faisait la fête du Jeudi soir  au dimanche soir. Bien sûr son assiduité à faire la fête eut une conséquence fâcheuse. Il ne faisait jamais ses devoirs du week-end et volait sans vergogne les devoirs des élèves plus studieux que lui. Le départ de Marcus du lycée fut un instant mémorable de cette année de lycée, mais le plus inoubliable fut le terrifiant sermon de Mr Armand qui conduisit les élèves à l’éviter dans les couloirs durant un mois.

C’est donc avec cette pensée qu’Elanne en vint à accepter de demander un délai à Mr Armand.

Mais, soudain apparut une lumière au bout d’un tunnel sous la forme d’un sac placé en plein milieu du passage. Elanne pesa pendant quelques secondes le pour et le contre, puis soupira.

Les feuilles s’envolèrent autour de la salle et Elanne eut un rendez-vous à l’infirmerie pour une légère entorse. Ce subterfuge eut une autre conséquence. La mère d’Aya la voyant boiter à la sortie des cours la ramena à son domicile. Elle arriva plus tôt à l’épicerie et découvrit une scène inattendue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s